les "biorythmes"

ce sont trois rythmes courts : un rythme physique de 23 jours, émotionnel de 28 jours et intellectuel de 33 jours.
les rythmes physique et psychique (émotionnel) ont été découverts aux alentours de 1900, déjà, en même temps par le médecin allemand Wilhelm Fliess et un autre médecin, autrichien, Herrman Swoboda. le rythme intellectuel a été découvert plus tard par Alfred Teltscher, un professeur autrichien en génie mécanique.

dans la façon traditionnelle de voir ces rythmes, ceux-ci se composent chacun de deux épisodes : une première moitié étant une phase active (matérialisée sur un graphique par le haut des courbes) et une seconde moitié étant une phase passive (matérialisée par la position basse des courbes). la phase active est fréquemment interprétée comme signifiant une "bonne forme" (courbes et forme "haute"), plus dynamique, alors que la phase passive est interprétée comme étant plutôt une phase de "récupération" (courbes et forme "basse").

voici par exemple un graphique pour une naissance le 1er octobre 2013, les trois cycles démarrant à ce moment-là :



dans l'interprétation traditionnelle, les jours critiques sont le premier jour d'un rythme (chaque fois que celui-ci redémarre, c'est à dire le jour où la courbe part vers le haut depuis la ligne horizontale médiane : ici les trois rythmes démarrent le 1/10), puis redémarrent le 24 pour le rythme physique et le 29 pour le rythme émotionnel...

est critique aussi le jour du milieu du rythme (lorsque la courbe coupe la ligne horizontale médiane : ici le 12 pour le rythme physique, le 15 pour le rythme émotionnel et le 17 pour le rythme intellectuel),

et enfin est critique le jour figurant au plus bas des courbes, c'est à dire ici le 18 pour le rythme physique, le 22 pour le rythme émotionnel et le 26 pour le rythme intellectuel)


or mon interprétation n'est pas la même, et d'après mes observations les rythmes sont simplement des pulsations régulières, induisant un jour critique chaque sixième jour pour le rythme physique, chaque septième jour pour le rythme émotionnel et chaque huitième jour pour le rythme intellectuel.
cela signifie notamment que le jour du haut des courbes (ici les jours 7-8-9) - traditionnellement considéré comme un "bon" jour, est également un "jour critique"...

cela simplifie en quelque sorte l'interprétation, mais en outre - et là c'est d'importance car nous avons alors quatre épisodes critiques par rythme au lieu de trois seulement : de quoi modifier totalement des statistiques qui auraient été faites... 
ceci à mon avis pourrait avoir conduit à un désintérêt progressif des biorythmes (alors qu'ils avaient la cote dans les années 70), les résultats n'étant pas suffisamment probants...
(je parle "d'épisode critique", la criticité pouvant apparemment s'étaler ou plutôt concerner un ou deux jours : d'après mes observations les jours critiques démarrent par exemple déjà la veille...).


autres formes d'affichage : 

le logiciel http://biorythm.online.fr/w/   permet, outre l'affichage habituel par courbes, d'afficher également sous forme de calendrier, en affichant tous les jours (numérotés de 1 à 23, resp. 28 et 33 selon les rythmes)



ou simplement les principaux jours critiques (je me sers essentiellement et le plus souvent de cette version)


je retiens alors comme étant des jours critiques (en plus grand les jours plus "forts" car ils ne sont pas tous d'incidence égale)

P1 - P6/P7 - P12 - P17/P18/P19 pour le rythme physique de 23 jours
(seul P18 est marqué mais il faut considérer le jour avant et après)

E1 - E8 - E15 - E22 pour le rythme émotionnel de 28 jours (la semaine étant de 7 jours le jour critique émotionnel est toujours, notre vie durant et du fait d'une règle mathématique, le jour de la semaine où nous sommes nés - c'est un moyen simple de vérifier l'exactitude d'un graphique biorythmique car j'en ai trouvé qui sont faux...)
i1 - i9 - i17 - i26 pour le rythme intellectuel de 33 jours.

(jour critique ne signifie pas "mauvais jour" mais plutôt jour où il convient d'observer nos états et nos réactions avec attention et prudence : c'est une sorte de "jour charnière", souvent un peu ou beaucoup différent de nos jours habituels ; par ailleurs l'observation des rythmes biorythmiques permet de distinguer ces jours critiques, les autres jours étant des "jours normaux" ou neutres en quelque sorte... ils ne distinguent donc pas de "bons jours" ni d'ailleurs de "moyenne"... mais uniquement les jours qui peuvent être d'une certaine criticité pour chacun des cycles.)



ère biorythmique : les trois rythmes biorythmiques démarrent en même temps par leur jour 1 le jour de la naissance. comme ils sont de durée différente ils vont se mélanger ensuite. ils arrivent cependant à un moment de la vie (58 ans et 67 jours) à un redémarrage collectif, lorsque tous seront à nouveau ensemble à leur premier jour (P1-E1-i1) au bout de 23x28x33 jours. c'est cette durée de vie qui est parfois appelée une ère biorythmique. je n'ai cependant trouvé aucune particularité à ce jour de "seconde naissance", si ce n'est l'éventuelle criticité d'un jour triplement critique...


à ces trois rythmes courts des biorythmes il convient donc d'ajouter les trois cycles longs, respectivement physique de 23 années, psychique et émotionnel de 28 années et intellectuel de 33 années...
tous ces cycles fonctionnant ensemble, en gigogne, chacun à leur rythme de pulsations...